Maladies endémiques en Afrique

Une majorité de la population du continent vit avec une maladie parasitaire chronique. La fièvre jaune resurgit périodiquement en Afrique de l'Ouest.
Des maladies comme le choléra, la lèpre, la tuberculose et la poliomyélite restent largement répandues.
Récemment, la fièvre d'Ebola a fait de nombreuses victimes en Afrique centrale.
Ces différentes maladies sont d'autant plus dévastatrices qu'elles sont souvent combinées avec des carences énergétiques et protéiques.
Paludisme : Cette maladie également nommée malaria affecte 300 millions de personnes ; deux millions de personnes en meurent chaque année.
Le paludisme est transmis à l'homme par un moustique appartenant à diverses variétés d'anophèles qui pique l'homme malade et aspire le sang parasité.
C'est dans le corps de l'insecte que l'hématozoaire poursuit ses métamorphoses avant d'être retransmis par l'insecte.
voir également : Paludisme en Afrique 
 Paludisme en Afrique
Onchocercose (cécité des rivières) : Infection parasitaire due à la filaire onchocerca volvulus caractérisée par de petites tumeurs ressemblant à des adénites et contenant des embryons de filaires.
Le parasite est un ver blanc, opalin, finement strié transversalement. Le mâle, très petit, mesure 3 cm et son extrémité postérieure est recourbée. La femelle atteint 50 à 70 cm pour un diamètre de 0,3 à 0,4 mm.
La maladie atteint 37 millions de personnes, essentiellement en Afrique, à proximité des rivières hébergeant la mouche vectrice.
Onchocercose en Afrique 
Fièvre Jaune : Egalement nommé Typhus Amaril, due à un virus filtrant, le virus amaril, transmis à l'homme par un moustique du genre Stegomya.
Cette maladie infectieuse, qui sévit dans certaines régions tropicales, se caractérise par un début brusque avec frissons violents, rachialgie, congestion de la face et éruption thoracique, des vomissements, une température à 40° et un malaise général intense.
voir également : Fièvre Jaune en Afrique
Fièvre Jaune en Afrique 
Schistosomiases (bilharziose) : Parasitose provoquée par des vers.
L'infestation se fait par la pénétration des larvesdu parasite à travers la peau au cours de bains de rivière ou de la marche pieds nus dans l'eau ou les terrains marécageux.
Cette parasitose, retrouvée en zones tropicales et subtropicales en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie, est responsable d’environ 280?000 décès chaque année. La morbidité observée chez les populations humaines infectées est essentiellement liée à l’étonnante fécondité du parasite femelle dont les œufs, pondus par centaines chaque jour, sont piégés dans de nombreuses muqueuses et tissus, ce qui est à l’origine de la pathologie.
Schistosomiases en Afrique 
Trypanosomiase (maladie du sommeil) : Maladie due à la mouche tsé-tsé, elle interdit l'élevage bovin.
En plus de la piqûre par la mouche tsé-tsé, la maladie peut se contracter de la manière suivante :
  • De la mère à l'enfant : le trypanosome peut traverser la barrière placentaire et infecter le fœtus, avec un risque de mort périnatale.
  • En laboratoire : infections accidentelles, par exemple, au cours de la manipulation du sang d’une personne infectée ou par une transplantation d'organe, bien que ce soit rare.
  • Sexuellement : avoir des rapports non protégés avec une personne atteinte pourrait la transmettre mais les cas avérés sont anecdotiques
Trypanosomiase en Afrique 

 

L'Afrique à Paris : le site de l'Afrique et des diasporas africaines à Paris

Circuits du Monde

Pompes Funèbres Lutèce International 

Location de Rolls à Paris et Région Parisienne