Photos d'Algérie 1920 - 1930

Voici ce que l'on écrivait sur l'Algérie dans les années 30 :

L'expédition de 1830, entreprise pour mettre fin à la piraterie des corsaires d'Alger et pour venger les provocations du dey Hussein, trouva un pays affaibli par la longue occupation turque. La fragilité du gouvernement de Charles X et les hésitations de celui de Louis-Philippe retardèrent les progrès de la conquête. Ce n'est qu'en 1847 que l'émir Abd-el-Kader fut définitivement vaincu et fait prisonnier. La région de Biskra fut soumise de 1849 à 1852 ; la Kabylie en 1854. Des soulèvements, vite réprimés, dans la période qui suivît, amenèrent la France à pénétrer plus profondément dans les territoires du Sud, et, par la soumission des tribus touareg du Sanara, à relier l'Algérie au Soudan...

... L'Algérie, avec ses trois départements d'Alger, d'Oran, de Constantine, et les territoires du Sud, a une superficie de 2.195.000 kilomètres carrés. Sa population est de 6.000.000 d'habitants dont un sixième d'Européens, parmi lesquels on compte 550.000 Français d'origine. Les indigènes, tous musulmans, sont de race Berbère (Kabyles, Chaouias, Mza-bites, Touareg), ou Arabe.
Le climat est tempéré dans le Tell ; sur les Hauts-Plateaux, il est froid l'hiver et chaud l'été ; l'Atlas a le climat habituel aux pays de montagnes. Le Sahara connaît des températures extrêmes.
Les cours d'eau, le Cheliff excepté, sont intermittents et torrentiels. Ceux qui descendent de l'Atlas saharien se perdent, vers le Sud, dans les sables du Sahara et constituent un réseau de rivières souterraines que l'on peut utiliser au moyen de puits artésiens.
L'Algérie, pays avant tout agricole, produit surtout des céréales : blé, orge, avoine. La vigne y est abondante et prospère. Les primeurs sont cultivées dans le Sahel ; l'olivier et le figuier, dans le Tell ; les palmiers dattiers, jusque dans les territoires du Sud. Les cultures industrielles sont celles du tabac, du lin, du coton et de l'alfa qui croit spontanément dans la province d'Oran ; celle, de Constantîne a de vastes forêts.
On pratique l'élevage des chevaux de selle sur les Hauts-Plateaux, des mulets et des ânes ; celui des bœufs dans les tribus sahariennes ; sur les Hauts-Plateaux et dans le Sud, celui des moutons dont la laine est exportée ou alimente l'industrie des tapis.
Le littoral de Constantiue a des gisements de fer et de phosphates.