Sir Henry Morton STANLEY

Sir Henry Morton Stanley

Sir Henry Morton Stanley, Chevalier de l'Ordre du Bain, né John Rowlands (28 Janvier 1841 - 10 mai 1904), était un journaliste gallois.

Son exploration de l'Afrique et sa recherche de David Livingstone contribuèrent grandement à sa célébrité. 

Stanley est souvent connu pour les paroles prononcées à David Livingstone lui trouver: «Docteur Livingstone, je présume?".
Bien qu'il y ait un doute quant à l'authenticité de cette salutation désormais célèbre.

Après la mort de Livingstone en 1873, Stanley poursuivit ses explorations de l'Afrique équatoriale qu'il traversa d'est en ouest en partant de Zanzibar le 17 novembre 1874.
L’expédition comptait plus de 230 personnes, porteurs et soldats, et même un bateau de treize mètres en pièces détachées, le Lady Alice.
Il gagna le lac Victoria par l'itinéraire de John Hanning Speke, et effectua la circumnavigation du lac. Il visita le Buganda, passa par le lac Albert découvert en 1864 par Samuel White Baker et explora la totalité des rives du lac Tanganyika du 11 juin au 31 juillet.

Stanley rencontra Tippo Tip à Kasongo. Ensemble, ils montèrent une expédition pour explorer l'ouest.
Ils quittèrent Nyangwe le 5 novembre et pénètrèrent dans la forêt équatoriale. Après cinquante jours, Tippo Tip renonca, mais Stanley continua vers l'ouest.
Pour traverser ces régions, comme le bassin du Congo, où les échanges étaient organisés selon les règles strictes du commerce par relais, Stanley  forca le passage à plusieurs reprises.
Le 20 décembre, 150 personnes réparties sur 23 bateaux entamèrent la descente du fleuve.
Le 6 janvier 1877, ils furent bloqués par les chutes Boyoma, qu'ils mirent 20 jours à éviter.
Le 1er février, au confluent avec l'Aruwimi, ils combattirent contre les Basoko.
Le 14 février, ils affrontèrent les Bangala.
Le 9 mars, ils atteignirent le confluent avec le Kasaï, et Ntamo le 12 mars, future implantation de Léopoldville (Kinshasa).
Les chutes Livingstone constituèrent le plus redoutable des obstacles : 5 mois furent nécessaires pour couvrir les quelques centaines de kilomètres qui les séparaient de Boma, Alexandre Delcommune recueillant finalement une expédition décimée.

Stanley était le dernier des quatre Européens encore vivants, et des 356 compagnons africains seulement 115 parvinrent sur la côte atlantique en août 1877.
Malgré les difficultés, l'exploit fut historique. Stanley décrivit ce voyage extraordinaire dans un ouvrage publié en 1878, À travers le continent mystérieux (Through the Dark Continent).