Zine el-Abidine BEN ALI

 

Zine el-Abidine Ben Ali

 Zine el-Abidine Ben Ali (n. 3 septembre 1936 à Hammam Sousse) est un homme d'État tunisien, président de la République (7 novembre 1987 - 14 janvier 2011).

Militaire puis ministre de l'Intérieur (gouvernement de Rachid Sfar) il devint Premier ministre de Habib Bourguiba.
Il déposa le président  Bourguiba « pour raisons médicales » et lui succèda en sa qualité de dauphin constitutionnel.

Sous sa présidence, l'économie tunisienne fut classée, en 2007, première en termes de compétitivité économique en Afrique (Forum économique mondial). 

Sur le plan des droits de l'homme, des ONG et des médias étrangers dénoncèrent régulièrement sa politique (répression de ses opposants, atteintes à la liberté de la presse). Sa présidencee fut également caractérisée par une généralisation de la corruption dont bénéficia principalement la famille de sa deuxième épouse Leïla, les Trabelsi, qualifiée selon les observateurs de « clan quasi-mafieux ».

Sa fortune personnelle aurait essentiellement le résultat des détournements de fonds opérés durant les 23 années de sa présidence.Un mouvement de protestation populaire ("printemps arabe") le contraignit à abandonner son poste et quitter le pays le 14 janvier 2011. 

Le premier procès s'est ouvert à Tunis le 20 juin 2011 au Tribunal de Première Instance, sur des chefs d'accusation civils. Ben Ali et sa femme ont été condamnés à 35 ans de prison par contumace ainsi que 45 millions d'euros d'amende pour détournement de fonds publics et malversations.