Economie au Mozambique

Monnaie : le métical (MZM).
PNB (1998) : 3,6 milliards de $.
PNB/habitant : 210 $.
Budget (1997) : recettes, 4,6 milliards de MZM ; dépenses: 9,2 milliards.
Dette extérieure (1997) : 5,7 milliards de $.
Importations (1998) : 825 millions de $.
Exportations : 231 millions (33 % de crevettes, 11,2 % de cajou en 1997).
Agriculture et forêt : 34 % du PIB en 1998.
Cultures vivrières (1998) : 5,6 millions de t. de manioc, 1,1 million de t. de maïs,
317 000 t. de sorgho, 192 000 t. de riz, 191 000 t. de légumes secs, 87 000 t. de bananes, 150 000 t. de légumes frais, 60 000 t. de patates douces.
Cultures commerciales : 300 000 t. de canne à sucre, 450 000 t. de noix de coco,
85 000 t. de coton-graine, 60 000 t. de noix de cajou (anacardes), 2 900 t. de tabac,
1 800 t. de thé, 1 000 t. de sisal.
Bois (1997) : 77 000 m3.
Cheptel (1998) : 1,3 million de bovins, 390 000 caprins, 176 000 porcins.
Pêche (1996) : 26 900 t. de poissons de mer et d'eau douce, crustacés.
Mines et industries : 18 % du PIB en 1998.
Réserves minières : gaz naturel, charbon, kaolin, amiante, colombite et tantalite, fer, cuivre, pierres précieuses, mais secteur peu développé.
Industries agroalimentaires (27 000 t. de sucre, 42 800 t. d'huile de coprah, 25 600 t. d'huile d'arachide en 1998, farines, boissons, cigarettes...), égrenage de coton (28 000 t. de fibres de coton), industries textiles et chimiques, cimenterie ; projet Mozal : fonderie d'aluminium d'une capacité de 250 000 t. près de Maputo.
Électricité : 426 millions de kwh en 1997 (reprise de l'activité de la centrale de Cahora Bassa et réhabilitation de la ligne à haute tension vers l'Afrique du Sud en 1997).
Communications :
- Compagnie nationale Linhas Aeras de Moçambique.
- Aéroports internationaux de Maputo, Beira et Vilanculos, et une dizaine d'aéroports secondaires.
- Principaux ports maritimes : Maputo, Beira et Nacala.
- 3 100 km de chemin de fer.
- 29 000 km de routes, dont 5 300 bitumés.