Presse du Tourisme

Lu dans la presse ...
Tourisme au Maroc Le tourisme au Maroc devrait résister à l'attentat de Marrakech publié le 06/05/2011

Le secteur touristique marocain devrait connaître en 2011 une croissance supérieure à celle de l'année dernière, malgré l'attentat de la semaine dernière à Marrakech et les troubles qui agitent le monde arabe, selon le ministre de tutelle, Yassir Znagui.
Le tourisme a été le premier pourvoyeur de devises étrangères et le principal moteur de la croissance nationale au cours de la dernière décennie. 
L'attentat du 28 avril, qui a fait 16 morts dont huit Français place Djemaa el Fna, haut lieu du tourisme marocain, a toutefois jeté une ombre sur l'avenir du secteur.

"La résistance du secteur sera mise à l'épreuve, cette année", reconnaît le ministre du Tourisme dans un entretien accordé à Reuters. Mais il se montre néanmoins très optimiste pour une activité qui emploie directement 450.000 personnes et représente 10% du produit intérieur brut.

"Les données dont nous disposons jusqu'ici et la réponse que nous avons élaborée nous rendent confiants quant aux perspectives du secteur (...) 
Une croissance de 8% des recettes est possible en 2011 sur la base de ce que nous observons aujourd'hui", explique-t-il.

L'année dernière, ces recettes se sont élevées à 57 milliards de dirhams (cinq milliards d'euros), ce qui représente près de 40% des exportations. Elles ont été de 53 milliards en 2009.
Fin avril, la fréquentation était en hausse de 10% par rapport à l'année précédente. Mercredi, 15.000 vacanciers, soit 3% du total, avaient annulé leur séjour en raison de l'attentat du 28 avril, a précisé Yassir Znagui.

Par ailleurs, les fonds souverains des pays du Golfe qui ont l'intention de participer à un projet de dix milliards d'euros de développement de nouveaux complexes touristiques n'ont pas été découragés, a-t-il assuré, précisant que l'accord serait signé dans l'année.

L'Express
Jean-Philippe Lefief pour le service français
Par Reuters