Sites du Mali

Mosquée de Djenné - Mali

KIDAL : Dans l'Adar des Iforas les gravures rupestres révèlent la présence, il y a des millénaires, d'un peuple d'éleveurs et de chasseurs. ... lire la suite

GAO : Dans la cité des Askia qui ont conduit l'Empire Songhaï au faîte de sa puissance, le tombeau des Askia, fut érigé en 1695. ... lire la suite

TOMBOUCTOU : Tombouctou, la ville dite des 333 Saints, s'étend dans le sable chaud, au milieu des dunes, depuis 1100, date de sa création par les Touaregs. Sont célèbres ses bibliothèques où sont conservés des milliers de manuscrits en arabe, ses mosquées (Sankoré, Djingareïber, Sidi Yaya), et ses maisons aux portes de bois sculptées et cloutées. ... lire la suite

GOUNDAM : C'est dans cette région que l'on peut admirer l'immense lac Faguibine aux eaux claires et les milliers d'oiseaux qui vivent dans les alentours.

MOPTI : la Venise du Mali, qui doit cette appellation à sa situation au milieu des eaux du Niger et du Bani, offre aux visiteurs son port grouillant de vie, son marché aux couleurs vives, sa mosquée et son artisanat. ... lire la suite

HOMBORI : le mont Hombori culmine à 1155 mètres.Ce bloc de grés, travaillé par les vents, s'élève au milieu d'un paysage de sable et d'épineux. La main de Fatma est une longue aiguille rocheuse dressée vers le ciel.

DJENNÉ : à 125 km de Mopti, sa gigantesque mosquée à l'architecture de terre est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. ... lire la suite

LE PAYS DOGON : sa vieille et riche civilisation, sa cosmogonie, ses traditions, la science des anciens transmise de génération en génération, ses dessins ésotériques pour le non initié, son architecture, ses danses et ses masques sont une mine de richesses culturelles et philosophiques pour les touristes et pour les chercheurs. ... lire la suite

SÉGOU : cité des Balanzans, Ségou est une ville charmante et accueillante. Son architecture de style soudanais retient l'attention ainsi que le travail surprenant des potières.Les amateurs d'histoire peuvent voir, non loin de là, la tombe de Biton Coulibaly, fondateur du royaume Bamanan. ... lire la suite

BAMAKO : Les visiteurs aiment aller au Musée national, au Musée Muso Kunda (le musée de la femme), au marché rose, à la Maison des artisans. Ils peuvent admirer le panorama de la capitale depuis la piste touristique du Point G et, s'ils ont le temps, aller admirer la magnifique chute du Woyéwayanko, dans la vallée du même nom, verdoyante d'une végétation luxuriante d'arbres divers. ... lire la suite

Toujours dans les environs, ils peuvent se rendre à Koulikoro ou au lac artificiel de Sélingué ou pousser jusqu'à Kangaba, la capitale du Mandé. Là, ils découvriront la mystérieuse case traditionnelle, le Kamablon, dont le toit est refait tous les sept ans au cours d'une cérémonie particulière à laquelle ne doivent participer en principe que les Keïta (nom de famille malinké) de pure souche.

LE KÉNÉDOUGOU : c'est dans cette région que doit aller le visiteur curieux de découvrir, tout près de Sikasso, le village de Bougoula ou encore les grottes de Missikoro, ou bien encore le fameux Tata, que Tiéba avait érigé pour résister aux attaques des assaillants et protéger Sikasso. ... lire la suite