Mopti, Mali

Fleuve Niger, Mopti, Mali
Les bords du fleuve Niger près de Mopti

Sa situation idéale, entre Djenné et Tombouctou, juste en face du pays Dogon fait de Mopti le point de rassemblement naturel des voyageurs au Mali. Mais la ville vaut aussi pour elle-même.
Bâtie à l'embouchure du delta intérieur du Niger, à l'endroit où le Bani prend forme, Mopti est une ville d'eau traversée par les digues et les canaux.
Son surnom de Venise du Mali n'a rien d'usurpé. Carrefour fluvial et routier depuis le 12e siècle, Mopti est aussi une ville de commerce et d'artisanat.

Les nouveautés : La « Maison Rouge » à Mopti (2007) avec 12 chambres climatisées, 1 appartement et 2 chambres en terrasse, www.lesmaisonsdumali.com

Les incontournables :

- La mosquée de Komoguel construite en banco en 1933. Petite sœur de la mosquée de Djenné.
- Le grand marché du Jeudi.
- Les villages des pêcheurs Bozo accessibles en pirogue sur la rive gauche du fleuve Bani.
- Les lacs Debo et Walado Debo (100km) : réserves naturelles classées (sites RAMSAR).

A découvrir :

- Le Yaaral et le Degal à Diafarabé et Dialloubé : Répertoriés sur la liste du patrimoine mondial immatériel de l'Unesco en 2005, ces deux événements culturels majeurs désignent les festivités qui entourent la spectaculaire traversée du fleuve par les troupeaux de bovins qui rejoignent les plaines inondables du bassin intérieur du Niger. La date n'est pas fixe, elle est décidée de manière concertée par les pasteurs Peuls en fonction des besoins des troupeaux. Seul repère : la traversée à toujours lieu un samedi, en mars.

En projet : Etude pour la construction d'un Musée de la ville