Economie du Kenya

 

ECONOMIE DU KENYA

 Monnaie : le shilling kenyan (KES).
(voir : Billets de Banque du Kenya

PNB (1998) : 9,7 milliards de $.
PNB/habitant : 330 $.
Budget (est. 1997) : recettes 152,7 milliards de KES ; dépenses, 158,6 milliards.
Dette extérieure (1997) : 6,5 milliards de $.
Importations (1998) : 3 milliards de $, dont 31 % de machines et matériel de transport, 13 % de biens de consommation, 12 % de pétrole.
Exportations (1998) : 2 milliards, dont thé, 18 % ; café, 15 % ; fruits et légumes, fleurs, produits pétroliers.

Agriculture et forêt : 29 % du PIB en 1998.
Cultures vivrières (1998) : maïs, 2,6 millions de t. ; blé, 250 000 t. ; patates douces, 730 000 t. ; manioc, 910 000 t. ; légumes frais, 610 000 t. ; bananes plantains, 390 000 t.
Cultures commerciales (1998) : canne à sucre, 4,9 millions de t. ; ananas, 300 000 t. ; noix de coco, 72 000 t. ; thé, 280 000 t. ; café, 57 000 t. ; sisal, 29 000 t. ; fleurs de pyrèthre, 10 000 t. ; poivre, 5 600 t.
Cheptel : bovins, 14,1 millions de têtes ; caprins, 7,5 millions ; ovins, 5,7 millions ; chameaux, 825 000 ; 2,4 millions de ruches.
Bois (1997) : 460 000 m3 (grumes, sciage et placage).
Pêche (1996) : 193 800 t de poissons.

Mines et industries :
 16 % du PIB en 1998.
Secteur minier peu développé : petite exploitation de soude (224 000 t en 1996), fluor (89 000 t), sel (75 700 t), gypse (30 400 t), plomb, fer.
Electricité (1996) : 3,8 milliards de kwh, dont 81,6 % hydraulique.
Industries agroalimentaires (400 000 t de sucre, farines, bière) et textiles; tabac, ciment (1,5 million de t) ; sidérurgie, industries mécaniques ; plastiques, raffinage de pétrole. 

Tourisme : Nombreux sites : parcs naturels (Masaï Mara, Tsavo, Amboseli...), lacs, mont Kenya; côte bordée de plages et de récifs coralliens ; 1 million de touristes (560 000 en 1991) ont rapporté 400 millions de $ en 1998 (433 millions de $ en 1996, 300 millions en 1997). 

Communications et services :
2 aéroports internationaux (Nairobi, 2 626 000 passagers et 122 000 t de fret en 1998, respectivement 8ème et 3ème rangs africains ; Mombasa), et 11 autres aéroports secondaires ;
- 1 port maritime important : Mombasa (8,5 millions de t en 1998);
- 2 652 km de chemin de fer ;
- 63 800 km de routes, dont 8 870 bitumés.
- Parc automobile (1997) : 13 véhicules pour 1 000 habitants.
- Téléphone (1997) : 8 lignes principales pour 1 000 habitants.
- Télévision (1997): 19 postes pour 1 000 habitants.