Faune du Congo

Les principaux parcs nationaux sont :
  • le parc national d’ODZALA (1 350 600 ha)
  • le parc de NOUABALE NDOKI (1 386 590 ha)
  • le parc de CONKOUATI (504 950 ha).
L' insuffisance du personnel de terrain et des moyens de travail qui limite les activités de contrôle des chantiers forestiers, de l’exportation du bois et de la surveillance de ces aires protégées. Aujourd’hui on compte à peine 200 agents sur le terrain, alors qu’il en faudrait 2000.

L’État sollicite à ce niveau l’apport de partenaires privés.

Le gouvernement congolais remercie ses partenaires pour leur intervention multiforme et de leur assistance dans la gestion des aires protégées au Congo et les encourage à poursuivre leurs efforts, tout en souhaitant que d’autres emboîtent le pas.

La nouvelle loi forestière qui consacre la gestion durable des forêts vient d’être promulguée.
Une nouvelle loi sur la gestion des aires protégées est en cours d’élaboration avec l’appui de la FAO.
Cette nouvelle loi repose sur les principes fondamentaux suivant :
  • gestion durable des ressources forestières
  • gestion participative impliquant les pouvoirs publics, les populations rurales, le secteur privé et les ONG
  • gestion des forêts en tant qu’écosystème
  • déconcentration de la gestion des ressources forestières

Denis SASSOU NGUESSO :
"Je veux dire toute ma détermination à protéger la forêt congolaise"

Buffle Equinoxial
 
Guib d'eau
(ou Sitatunga)
Lion
Buffle nain
Guib harnaché
Potamochère
 
Cob des Roseaux
Arundinum
Hippopotame
Damalisque - Korrigum
Eléphant
Hylochère
 
Léopard