Congo Belge : Visites royales

En avril 1909, Albert Ier alors prince, entame un périple de 80 jours au Congo. Il parcourt près de 4 000 kilomètres à pied et en baleinière, et se rend compte du potentiel économique de la colonie.
Ce voyage marque le jeune homme comme l'indique le contenu dun télégramme envoyé à son oncle : "avant de quitter lAfrique, permettez-moi de vous dire mon émerveillement pour la belle contrée dont vous avez fait une colonie belge". Signé : "votre neveu dévoué, Albert". Une statue équestre en hommage à Léopold II est inaugurée à Léopoldville en 1928.

C'est le second voyage du roi Albert au Congo. La reine Elisabeth l'accompagne et ils décident de se déplacer à l'intérieur du pays en avion. En 1932, Albert Ier se rend à l'est et voyage alors incognito. Au programme, les mines d'or de Kilo-Moto en Ituri. Le roi mesure alors l'ampleur du chemin parcouru depuis 1909. La colonie est en plein développement. C'est son dernier séjour.

Son successeur Léopold III n'ira jamais au Congo en temps que souverain régnant, mais en qualité de prince royal. Il y reste neuf mois en 1925.  En 1933, il revient avec la reine Astrid. Après la guerre, le régent Charles fera lui aussi la tournée des Grands Lacs.

Ainsi tous les monarques belges ont visité le Congo à l'exception de  Léopold II qui  rêva d'une puissance coloniale et  la créa, mais qui en  retira les dividendes avant d'en faire profiter son pays.