Villes et villages touristiques du Bénin

La Fête à Abomey (1908) - Danse de fêticheuses de Fon

ABOMEY
En raison de la situation géographique favorable d'Abomey, elle peut faire l'objet d'une escale sur le chemin du Nordou d'une visite spéciale d'une journée à partir de Cotonou. Quelle que soit votre itinéraire, Abomey constitue une escale obligée

KETOU
Cité historique, Ketou possède plusieurs sites d'intérêt. L'industrie touristique n'y est pas du tout développée bien qu'il y ait plusieurs hôtels et auberges, dont un de bon standing. La visite de Ketou s'articule autour des sites suivants :

  • le Palais Royal, où il est possible de rencontrer le roi
  • le musée Akaba Idena (la porte magique), où on retrouve les fortifications de la ville, l'ancienne entrée unique du royaume ainsi que de nombreux autels religieux et sculptures Yoruba
  • le fétiche Aïtan-Ola, enterré sous un tas d'ordures sacré, du haut duquel on a une vue imprenable de la ville
  • les marchés de la ville, très animés et dont le plus grand est le marché Assena.

En outre, on peut trouver sur place un grand nombre de danses et de cérémonies religieuses Yoruba (culte Orisha), comme les masques Gue-ledes (classés au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO), les Eguns, etc... Également, les traditions de Ketou influencent fortement les religions africaines du Brésil.
On trouve notamment le Candomblé Ketu dans la région de Salvador de Bahia.

GANVIE
Ganvié a fait pour une bonne part la notoriété touristique du Bénin. Les opérateurs touristiques européens placent les visites aux villages lacustres parmi les attractions les plus susceptibles de motiver la venue des touristes au Bénin. Le Bénin est connu sur le plan touristique avant tout par Ganvié, cité lacustre unique en Afrique aux habitations sur pilotis en plein lac où toutes les activités se déroulent entièrement sur l'eau.

OUIDAH
Pour les voyageurs intéressés par le côté historique ou religieux du Bénin, Ouidah constitue la destination idéale. Jadis seul port du Bénin, Ouidah était le centre de la traite négière transatlantique dans la région et une ville commerciale active.
D'autres villages lacustres existent sur le lac Nokoué, notamment les Aguégués près de Porto-Novo.