Sécurité en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud souffre d’une forte criminalité (vols, attaques à main armée, vols de véhicules sous la menace d’une arme à feu - lors d’un arrêt à un feu de signalisation, à un stop ou dans un parking -, cambriolages, viols, meurtres). Des touristes étrangers, qui voyageaient à titre individuel, ont été victimes de violences graves.

Les touristes qui visitent le pays dans le cadre de voyages organisés et se déplacent accompagnés par des guides locaux doivent faire preuve de prudence. Ceux qui partent seuls ou en petits groupes sont plus vulnérables. Il leur est donc recommandé de faire preuve de vigilance et de ne pas manifester ostensiblement leur qualité de touristes, particulièrement lorsqu’ils empruntent les transports publics.

Des consignes élémentaires de sécurité sont à respecter :

En tant que touriste individuel, toujours se renseigner auprès des hôteliers et des agences de voyages locales sur les lieux à éviter et les itinéraires à emprunter.
Si vous n’êtes pas pris en charge par une agence de voyage ou attendu par des amis à votre arrivée dans le pays, il vaut mieux demander à votre hôtel de vous envoyer une voiture plutôt que de prendre un taxi.
Ne pas se déplacer systématiquement avec son argent et tous ses papiers d’identité sur soi mais plutôt avec des photocopies des premières pages du passeport.
Prendre garde aux vols dans les aéroports, les gares, les halls d’hôtels et les restaurants et éviter, en règle générale, de porter de façon ostentatoire bijoux, appareils photographiques, caméscope, etc.
Rester vigilant dans les bungalows des réserves naturelles.
A l’hôtel, s’enfermer à clé dans sa chambre et n’ouvrir qu’au personnel de l’établissement ou à des personnes connues.
Etre prudent lors des retraits en numéraires aux guichets automatiques bancaires. On note actuellement une recrudescence des utilisations frauduleuses de cartes bancaires, en particulier dans la ville du Cap. Il est donc recommandé d’observer une vigilance accrue lors des retraits et des paiements.
Eviter, la nuit et en fin de semaine, les déplacements dans les centres-villes (déserts après les heures de bureau soit 16 heures).
Ne jamais se rendre dans les townships sans être accompagné par des personnes connaissant les lieux.
Ne pas circuler à pied après la tombée de la nuit et, en règle générale, éviter les endroits isolés et mal éclairés.
Se tenir à l’écart des stations de taxis - minibus et de tout mouvement de foule.
Lors de déplacements individuels, se munir d’un téléphone portable et d’une fiche de numéros de téléphone utiles en cas d’urgence.
En cas d’agression, garder son calme et surtout ne pas chercher à résister.

A Johannesbourg, éviter autant que faire se peut les quartiers de Hillbrow, Berea et Yeoville où les agressions sont fréquentes, notamment en raison du trafic de stupéfiants.
Etre sur ses gardes dans le centre-ville et éviter ce quartier (sauf le secteur de Newton) dès la nuit et durant les fins de semaines.
Eviter de séjourner dans le quartier de la gare routière située dans le centre ville de Johannesburg (CBD). De nombreuses agressions y ont eu lieu récemment, notamment dans le quartier de "Park Station".

A Durban, éviter le quai Victoria, les passages souterrains du Workshop Shopping Centre et de l’embarcadère Victoria ainsi que Point Road, aux alentours immédiats du Wheel Shopping Complex et aux abords du port, et être prudent à toute heure sur le front de mer.

Au Cap, ne jamais se rendre à pied des hôtels du centre-ville jusqu’au front de mer. La plus grande vigilance est recommandée lors des trajets à pied, même de jour, dans le quartier de Woodstock ou plusieurs agressions ont été signalées.
Plusieurs agressions ont été récemment signalées sur la montagne de la Table et la Tête de lion. Il vous est donc fortement recommandé de privilégier les randonnées en groupes dans ces secteurs, de ne pas emmener d’effets de valeur, de ne pas résister en cas d’agression, de consulter le site www.sanparks.org avant votre départ et de signaler tout incident au numéro d’urgence suivant: 086 110 64 17.

Déplacements à l’intérieur du pays

En voiture : Lors de déplacements en voitures individuelles, circuler avec les vitres fermées et les portes verrouillées de l’intérieur, ne laisser ni bagage ni objet de valeur sur les sièges (cela peut valoir un bris de vitre ou un vol à un feu rouge), emprunter les grands axes, repérer son itinéraire avant de partir afin de ne pas avoir à s’arrêter pour consulter son plan ou sa carte. En cas d’hésitation, s’arrêter uniquement dans un endroit animé et bien éclairé (station service par exemple). Ne rien laisser dans une voiture en stationnement. Des agressions ayant eu lieu dans le passé sur la Nationale 2 à hauteur de Kayelitsha, il convient de redoubler de prudence sur la route de l’aéroport notamment de nuit.
Lors du stationnement des véhicules sur les parkings, utiliser les systèmes antivols du type levier de blocage de volant ou blocage de changement de vitesse.
Avant tout départ, s’assurer de l’état de son véhicule et surtout du niveau d’essence, qu’il est préférable de conserver au-dessus de la moitié.
Ne jamais faire de stop ni prendre d’auto-stoppeur.
Ne pas circuler la nuit sur l’ensemble du réseau routier, sauf sur l’autoroute Johannesburg - Pretoria (durant l’hiver austral, de juin à septembre, la nuit tombe vers 17h30-18h00).
Ne pas emprunter les taxis collectifs (faire appeler les taxis par les hôtels, la police ou le centre d’assistance touristique de la ville).
Il conviendra de faire particulièrement attention aux dangers de la circulation routière sud-africaine : les accidents sont nombreux, dus à la mauvaise signalisation, notamment des travaux. Le tiers des victimes de la route sont des piétons qui n’hésitent pas, même de nuit, à traverser routes et autoroutes, parfois même avec des enfants en bas âge ou des colis sur les bras. Ceci est particulièrement vrai à proximité des zones habitées (townships). Enfin, on n’oubliera pas les traversées du gibier en zones rurales.

En train : Ne pas utiliser la liaison ferroviaire entre Johannesbourg et Pretoria (des attaques de touristes sont régulièrement signalées dans ce train).
En raison de la criminalité, éviter l’intérieur et les alentours des gares routières et ferroviaires après 17h et y être très vigilant dans la journée.

Escroqueries à la "nigériane"  : Des sociétés, associations, congrégations religieuses, membres des professions libérales, collectivités locales ou simples particuliers peuvent être contactés en France par des correspondants cherchant à les escroquer. L’escroquerie consiste à faire miroiter à des personnes crédules des commissions de 10 à 30 % sur des transferts internationaux de fonds, compris habituellement entre 10 et 60 millions de dollars. Ces tentatives d’escroquerie dites "à la nigériane" sont devenues très courantes et ont parfois abouti à l’enlèvement et même au meurtre de personnes ainsi attirées en Afrique du Sud.
Il est conseillé de ne donner strictement aucune suite à tout message (lettre, télécopie, e-mail) qui promet d’importants profits immédiats ou demande des renseignements, notamment bancaires.

Avertissement concernant la drogue : La possession et la consommation de drogues même "douces" sont illégales. La possession et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis par la loi. Les peines encourues peuvent aller jusqu’à 25 ans d’emprisonnement.

 

Source : Ministère Français des Affaires Etrangères

FRET AERIEN - FRET MARITIME - AFRIQUE DU SUD


Les plus beaux hôtels, lodges et guest-houses dans le monde

Les plus beaux hôtels,
lodges et guest-houses
dans le monde ...


Acheter photos Afrique, Amériques, Asie, Europe, Faune, Nature Safari en Afrique du Sud Safari au Botswana Safari au Kenya Safari en Namibie Safari en Ouganda Safari en Tanzanie Safari en Zambie Safari au Zimbabwe


Les circuits en Afrique du Sud

Trains de luxe :
Le Rovos, Afrique australe : l’âge d’or des voyages ferroviaires en Afrique !
Le Rovos, Afrique australe : l’âge d’or des voyages ferroviaires en Afrique ! Depuis 1989, Rovos a acquis une réputation internationale pour ses voyages de grande classe. Les wagons exceptionnels ont été restaurés dans un style classique.
Le Blue Train, Afrique australe
Le Blue Train, Afrique australe : train mythique des rois et présidents. Son nom même est devenu synonyme du luxe le plus raffiné et d’un service personnalisé inégalé. Les itinéraires du Blue Train – que ce soient les lignes régulières ou bien les voyages spécialement affrétés- permettent aux voyageurs de traverser quelques-uns des plus beaux paysages au monde.
Croisières :
Croisière à bord du RMS St.Helena
Croisière à bord du RMS St.Helena : de Cape Town à l'île de Sainte Hélène

 

 


Hôtels et Lodges "Relais & Châteaux" en Afrique

Hôtels et Lodges "Relais & Châteaux"
en Afrique du Sud


Nos séjours de pêche sportive :

Pêche en Guinée Bissau 
Pêche au Cap-Vert

Pêche au Gabon

Pêche à Madagascar

Pêche au Costa Rica

Pêche en Espagne

Pêche au Mexique

Pêche au Panama

Pêche au Sénégal

Pêche aux Seychelles

Hôtels et lodges en Afrique du Sud