Programme de réintroduction du Lion en Afrique

Réintroduction du lion d'Afrique En 1975, la population de lions d'Afrique était estimée à plus de 200.000 individus. 

En 2002, l'estimation se situait entre 23 000 et 39 000 lions, soit une disparition de 80 à 90% de la population en moins de 30 ans ...

Les rapports les plus récents indiquent une agravation encore plus rapide de la raréfaction du lion en Afrique.


Le "roi des animaux" est actuellement classé "espèce vulnérable" par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Le programme de réadaptation et de réintroduction du lion d’Afrique mis au point par ALERT (African Lion and  Environmental Research Trust) comprend quatre phases : 

  • Phase 1 : Les lionceaux nés dans les centres d'élevage sont séparés de leur mère à l’âge de trois semaines. Ils sont élevés par les membres de l’association qui se substituent à leurs parents et les éduquent afin de pouvoir les accompagner en promenade dans la brousse dès l’âge de six semaines. A l'âge de 18 mois, ils sont capables de traquer et d’attaquer des jeunes antilopes. A deux ans, ce sont des chasseurs chevronnés. 
    Les lionceaux portent tous des colliers émetteurs, ils sont tatoués et vaccinés.
    La phase 1 est réalisée à Antelope Park au Zimbabwe depuis 1999, à Victoria Falls depuis 2005 et à Livingstone, en Zambie depuis décembre 2008.
  • Phase 2 : Les lions sont installés dans une enceinte dédiée de 260 ha où ils développent un système social. Ils ont beaucoup de gibier à chasser et leurs progrès sont suivis de près, mais sans aucun contact humain.Ils restent en phase 2 jusqu’à ce qu’ils soient autonomes. 
  • Phase 3 : Les lions sont transférés dans un écosystème d'un minimum de 10.000 ha, non habité par l’homme et où se trouve suffisamment de gibier mais aussi des prédateurs concurrents tels que les hyènes.
  • Phase 4 : Les lions auront des lionceaux qui seront élevés par eux puis relâchés, une fois adultes, dans une région d’Afrique où le besoin s’en fera sentir.

Il est possible d’approcher les lionceaux en phase 1 (promenade), soit en tant que volontaire pour un séjour de quelques semaines ou quelques mois, soit pour une promenade d’une heure telle que celle qui nous a été proposée (US$ 125 par personne en février 2009).

Alert possède trois lieux qui sont  : Lions Encounter à Victoria Falls, Antelope Park à côté de Gweru, au coeur du Zimbabwe  (77 lionceaux dans toutes les phases)  et Livingstone en Zambie (10 lionceaux en phase 1).

voir également : diaporama du programme de réintroduction du lion en Afrique